Service des eaux : recours à l'emprunt.

Publié le par cresantignes.info

 

Retour vers le futur.

   

Lors du dernier CM (21 mai), il n'aura fallu que 2 minutes pour décider d'un emprunt  de 12 000 € pour le service communal des eaux . Pourquoi un tel emprunt ? Ce n'est pas le compte rendu affiché en mairie qui vous renseignera... objectivement  :

"Le CM décide de contracter un emprunt de 12 000 € pour le financement du remplacement des branchements en plomb (ruelle du Béché)".

 

Le coût relatif aux 4 branchements à changer ruelle du Béché est (source maire) de 4 100 €. Alors, pourquoi 12 000 € ?

Le banc et l'arrière ban. 

En écoutant l'enregistrement du maire (cliquer ici), on apprend que cet argent emprunté (à quel taux ?) servirait également :

* à financer le changement d'une pompe (coût : 1 500€, une pécadille)

* et, on croit rêver, "faire peut-être 8 ou 9 remplacements de branchements" !! Tiens tiens, l'idée de devoir se remuer un peu sur ce dossier négligé des branchements en plomb (67 subsistent semble-t-il encore) aurait-elle fait son chemin chez le maire ? Pas vraiment puisque comme il l'a révélé :

"Le trésorier m'a conseillé de voter un petit peu plus d'emprunt et de faire un peu plus de remplacements de branchements." Il est à 100% ;-)), de bon conseil cet homme là... s'il a une idée pour financer la soixantaine restante, qu'il conseille le maire. Toujours pas de subvention possible et de TVA remboursée ?

 

Comparé au montant de l'emprunt décidé le même jour pour la Salle (cliquer ici ou consulter dans la colonne de droite les enregistrements du CM du 21 mai Emprunts !), 12 000 € c'est... petit ! De plus cet emprunt est court : sur 4 ans (merci à M. Lorne d'avoir posé la question car comme pour l'annuité et le taux, on a failli ne pas savoir !). Cela  amène à se poser des questions sur le budget du service des eaux qui ne permettrait plus (?) d'autofinancer d'aussi modestes dépenses et oblige à payer des intérêts à la banque...

 

Q'en est-il donc du "fond de roulement" de ce budget ?

 

Un faux départ….

Rappelez vous, en janvier 2011, Dominique Blanchard avait triomphalement annoncé :

« [Au 31/12/2010,] le service des eaux […] présente  un solde positif d’environ  30 000 €. Cela faisait de nombreuses années que nous n’avions pas connu un tel résultat. »

Tout le monde a pu vérifier depuis que cette annonce était grossièrement mensongère puisque ce solde n’était en fait que de la moitié : 15 000 € à peine (14 789,41 €).

 

Une course laborieuse de petits pieds…

Un an plus tard, l'analyse du CA 2011 montre que la « cagnotte » du service des eaux est passée de 15 000 € donc au 31/12 2010 à  presque...  29 000 € au 31/12/2011 !

Bel "exploit" mais à quel prix …

* une augmentation de 30% en 2 ans du prix de l’eau au robinet (mais une recette supplémentaire de 2 000 € seulement, pour la vente de l’eau...  payée par les habitants)

* une réduction drastique des crédits donc des travaux d’entretien sur le réseau. Le niveau d’engagement est tombé à 3 400 € alors qu’il s’élevait l’an passé à 11 000 €. Belle économie !

* l’absence quasi-totale d’investissement sur le réseau, l’essentiel des dépenses étant le remboursement de l’emprunt

* et le recours à l’emprunt dès qu’une dépense même minime s’annonce (extensions de réseau, études … ?), la capacité d’autofinancement étant dérisoire face aux besoins potentiels.

 

Un avenir radieux…

Bien entendu tout cela ne transparaît pas dans la présentation faite le 19 mars par le 1er adjoint

(voir ici) et, comme les autres conseillers avalent ces données budgétaires sans jamais poser la moindre question… la réfection/modernisation du réseau centenaire en fonte (avec un devis en 2 008 de 600 000 € !!) et le changement des branchements en plomb (à environ 1 000 € pièce, il en "reste" 67 à changer)  avant fin 2013 ne posent aucun problème au maire et à son conseil.

 

Pour ceux qui voudraient savoir et surtout comprendre...

 

Présentation simplifiée du budget du service des eaux (compte administratif 2011)

 

Au 31 décembre 2010,

la «cagnotte» s’élevait à 15 000 €

(et pas 30 000 € contrairement aux dires du maire)

(par ailleurs le 1er adjoint a omis de mentionner dans son rapport les -1730 € de "DEFICIT reporté" en investissement ;-)) 

 

Au cours de l’année 2011 :

L’exploitation (fonctionnement) du service a engendré un DEFICIT de - 7 000 €

[les recettes (27 500 €) n’ayant pas couvert les dépenses artificiellement gonflées (34 500 €)].

L’investissement s’est soldé par un excédent de 21 000 €

[Les recettes s’étant élevées "miraculeusement" à 29 000 € suite à un transfert de régularisation de 22 800 € depuis la section fonctionnement alors que les dépenses ont été de 8 000 €.]

 

En conséquence, au 31 décembre 2011,

la « cagnotte » du service des eaux avait atteint le niveau record de :

15 000 – 7000 + 21 000 = 29 000 €.

 

 

NB : Pour les pointilleux, vous pouvez consulter le document suivant qui montre les mêmes équilibres et tendances, avec les valeurs... au centime près ;-)

 

Budget-EAUX-CA-2011.png

 

Publié dans Information communale

Commenter cet article