SERVICE DES EAUX : Au compte-gouttes… administratif.

Publié le par cresantignes.over-blog.com

 

Le compte rendu du dernier CM (19 mars) n’est toujours pas paru dans la presse. Paraîtra-t-il un jour ? Douteux car on attend toujours ceux du 31 octobre et du 28 décembre.

En matière de communication et d’information, le maire Blanchard et son équipe municipale font de plus en plus fort. 

 

Le compte rendu plus que sommaire qui a été affiché en mairie (c’est une obligation légale) ne vous apprendra pas grand-chose sur ce CM du 19 mars qui, fait remarquable, a duré 1heure et quart, sans compter la répétition générale qui l’a précédé… comme d’habitude !

10 minutes pour la lecture du compte rendu du précédent CM

20 minutes pour liquider les 9 premiers points de l’ordre du jour

et enfin 45 minutes passionnantes de discussion sur les affouages et la chasse en forêt intercommunale de JEUGNY. CM01-PV-partie-01.jpg

 

J’aurais préféré, comme l’autorise expressément la Loi, pouvoir prendre connaissance des pièces administratives communales (y compris le compte administratif officiel du service des eaux de Crésantignes) avant de commenter l’enregistrement audio de cette dernière réunion.

Le temps (9 mois !!), où le maire par un arrêté liberticide empêchait tout accès aux documents administratifs… y compris au registre des délibérations, est heureusement révolu ! Un peu contraint par mes démarches auprès de l’autorité préfectorale, du médiateur de la République et du Tribunal Administratif… il a dû, avant que cela ne se gâte, retirer en urgence son arrêté illégal. Depuis les entraves sont plus subtiles mais demeurent et nous font perdre beaucoup de temps ( Pour obtenir l’accès à 4 documents que l’on me refuse, je viens de saisir à nouveau l’autorité préfectorale… à suivre).

 

Mais bref… un nouveau CM s’annonce (c’est un grand mot !) pour ce jeudi 05 avril, dans la foulée rapprochée du précèdent. A l’ordre du jour : le compte administratif 2011 de la Commune.

2012 CONVOCATION CM02 corrigé

Menu de choix. Peut-être le maire va-t-il enfin s’expliquer sur son mensonge du 21 janvier 2011 où il avait annoncé triomphalement « Le solde du compte administratif communal au 31/12/2010 […] s’élève aux environs de 140 000 € ». La Vérité s’était avérée moins glorieuse…. 40 000 seulement. Que va-t-on nous annoncer pour 2011 ? Lors de ses vœux 2012, le maire Blanchard s’est bien gardé de parler de ce compte administratif dont il savait déjà (tout au moins on l’espère) ce qu’il allait être… pour de vrai.

 

Si la présentation du compte administratif 2011 de la Commune est à l’image de celle qui a été faite par le premier adjoint pour le Service des eaux, le 19 mars dernier… comme disent les « jeunes » : ça craint un max !

Voici l’enregistrement audio de cette présentation. Pour le visuel, ne soyez pas déçu(e)s, il n’y avait rien à voir. Les conseillers -heureux privilégiés- avaient des tas de papiers devant eux. Moi pas…

Dur, dur la litanie des nombres. Mais si cela vous tente, écoutez le maire présentant le compte de gestion (subtilité légale négligée par le passé…) puis son adjoint égrenant le compte administratif 2011.   

 

ENREGISTREMENT (7 minutes) 

 

S’agissant des finances du service communal des eaux, le maire Blanchard fait état des « résultats (sic) 2011 » !! et annonce en section fonctionnement un « résultat » de 9 500 € et en section investissement un « résultat » de 19 336 € « soit un total de 28 837 € (sic) ».

Commentaire : Rappelez vous, en janvier 2011, le maire avait annoncé pour le service eaux un « solde positif d’environ 30 000 euros » Mensonge encore, ce solde n’était en fait que de 16 500 €.

Ainsi donc la « cagnotte » du service serait passée de 16 500 à presque 29 000 € soit une augmentation de près de 12 500 € en un an ! Pas mal mais à quel prix… une augmentation de 30% en 2 ans du prix de l’eau au robinet (recette communale en hausse de 2 000 €) et un niveau zéro des investissements (hors remboursement de l’emprunt). Quant à l’entretien du réseau et aux réparations (changement des branchements ?), le niveau d’engagement est au plus bas : 3 400 €  (11 000 € l’année précédente). C’est sûr qu’en procédant ainsi : « j’augmente ton loyer et je ne fais plus de réparations sur ton logement que je me refuse d’améliorer », le bailleur s’enrichit mais… pauvre locataire.

 

Comparons maintenant avec les valeurs données, à la pelle, par le premier adjoint qui tous les ans sert le même brouet indigeste. Dans tout son discours, on n’entendra jamais parler des 9500 € en fonctionnement et encore moins des 19 336 € en investissement tels que le maire les avait validés en préambule. Mais par une remarquable pirouette, que je voudrais bien qu’il nous explique, l’adjoint conclut : « ce qui dégage un résultat positif de + 28 837,44 €. ».

 

Sans documents, je me suis efforcé de reprendre les données du présentateur prestidigitateur.

 

Fonctionnement :

Dépenses : 34 537,49 € ce qui est fabuleux (mais peut s’expliquer si on (se) pose la question mais personne n’a posé la moindre question ! Zont tout compris ! Chapeau !!))

Recettes : 27 528,57 € (dont plus de 23 000 € que vous avez payés en…eau et presque 4 000€ en redevance pollution)

Jusque là nous sommes d’accord. Mais ce que notre spécialiste des finances communales n’a pas cru devoir préciser avant de passer aux investissements, c’est que cela fait un DEFICIT de 7 000 €.

Ca fâche…. Alors monsieur l’adjoint où sont les 9 500 € en positif ?

Sympa, je vous donne la réponse : l’excédent 2010 qui n’était pas de 30 000 € (selon la déclaration mensongère du maire :-(( en janvier 2011), était quand même de 16 500 € comme je l’ai toujours dit. Donc ces 16500 de réserve  MOINS les 7 000 € de déficit 2011… cela laisse dans la caisse un solde de : 9500 € tout simplement. Bravo monsieur l’agent comptable.

 

Coté investissement, désolé je n’ai pas trouvé dans le discours de l’adjoint de quoi retrouver le solde de 19 336 € du compte de gestion. Cela n’est pas normal… doit y avoir une erreur d’énoncé.

Il annonce un total des dépenses d’investissement de 8 193,11 €, dont 5 384 € de remboursement d’emprunt ; c’est dire si l’investissement en 2011 a été insignifiant (gare à l’avenir !).

Coté recettes, le total annoncé est de 29 260, 06 €. Ce qui est miraculeux et génère un solde mirobolant de :

29 260 – 8 193 = 21 067 €.

Petit bémol quand même, l’essentiel des recettes (22 800 €) provient de la section fonctionnement….rappelez vous ces 34 537,49 € de dépenses en fonctionnement, incluant une dotation aux amortissement de 22 800 € ! Je prends dans ma poche gauche et je remets dans ma poche droite ; moyennant quoi… je ne suis ni plus riche, ni plus pauvre d’un seul centime. Mais bon, reste un mystère, comment le présentateur a-t-il pu réduire les 21 067 à une somme non dite qui ajoutée aux 9 500 (non dits) de la section de fonctionnement lui a permis de conclure :

« Ce qui nous dégage un résultat (sic) positif de plus 28 837,44 € ». Alléluia.

A suivre quand je pourrai consulter le document officiel….

 

Ce qui est extraordinaire, c’est que pas une seule question n’a été posée, pas une demande d’explication. RIEN ; ils ont voté ; point final. Si j’avais pu poser des questions :

* pourquoi la recette redevance pollution est-elle supérieure à la somme reversée ? la commune fait elle du « bénéf » sur cette transaction ? (j’espère que non)

* pourquoi les dépenses d’entretien sont-elles si faibles malgré les fuites (combien pour les fuites ?) et les branchements au plomb (combien de changés ? pour quel prix ?)

* pourquoi cette dotation aux amortissements colossale ? qu’en est-il des explications promises en 2011 sur cette vieille erreur des exercices antérieurs ? pas de nouvelles ?

* et plein d’autres questions sur la nature des dépenses « diverses »....

 

Peut-on rêver pour jeudi d’une présentation synthétique plus claire et plus lisible du compte administratif de la commune (tableau blanc ou vidéo projecteur, cela s’emprunte) ? Peut-on escompter une analyse circonstanciée des principaux chapitres, dégageant les tendances et permettant de COMPRENDRE les finances de la commune. Avec la volonté de DIRE (transparence, mot maudit !) et une gousse de pédagogie (c’est gratuit !), un miracle est toujours possible…. Le 2ème adjoint ne pourrait-il pas suppléer, lui qui apparemment s’est beaucoup investi dans les finances communales. Seules les valeurs-clés importent, la multitude des autres ne sert qu’à noyer le poisson. Est-ce le but recherché ? noyer le poisson… d’eau douce ? Vous aviez dit 140 000 euros, monsieur le maire ???

 

 

Du passé faisons table rase.

 

Au 31 décembre 2009,

le fond de roulement de la commune de Crésantignes était de 61 000 €.

 

Au cours de l’année 2010

* le fonctionnement courant s’est soldé par un DEFICIT de 3600 €,

 les recettes (112 600 €) n’ayant pas couvert les dépenses (116 200 €)

* l’investissement s’est soldé lui aussi par un DEFICIT de 10 000 €,

 les recettes s’étant élevées à 22 000 € alors que les dépenses ont atteint 32 000 €.

A noter qu’une dépense supplémentaire de 5 000 € reste à réaliser et porte le déficit d’investissement réel à 15 000 €.

 

Pour combler le déficit 2010 qui s'élève donc à 3600 + 10 000 = 13600 € et en prévision des 5000 € restant à réaliser, il faut donc aller « taper » dans le fond de roulement.

 

On imagine bien dans le contexte de cette année 2010 encore déficitaire qu’il était impossible de croire à un fond de roulement (61 000€ au 31/12/2009) grimpant triomphalement à 140 000 € au 31/12/2010. Le maire Blanchard ne pouvait l’ignorer.

 

Publié dans Information communale

Commenter cet article