Miraculeux, cela faisait de nombreuses années que nous n'avions pas connu un tel résultat !

Publié le par cresantignes.over-blog.com

L'eau miraculeuse

 

Not'bon maire n'a pas encore daigné répondre à mon interrogation (écrite ;-) à propos des 140 000 € qu'il a annoncé publiquement lors de ses vœux, comme "solde du compte administratif communal au 31/12/2010".

 

Pendant qu'il réfléchit, une nouvelle question tout aussi importante que la précédente se pose.

 

Toujours lors de sa cérémonie des vœux (doit-on penser qu'ils étaient pieux ?), le public, subjugué peut-être par tant de magnificence budgétaire, a entendu le maire s'esbaudir à nouveau sur ses prouesses de gestionnaire communal :

 

"Le service des eaux […] est un budget indépendant et annexe à celui de la commune,"

Tellement "indépendant" que lorsque l'un manque de fonds (celui des eaux), le maire puise dans le second (celui de la commune) pour éponger les dettes en formation du premier. Ainsi en 2007, le CM a voté (le 02 avril) une "subvention" de 10 800 € (plus de dix mille euros !!) au "budget annexe du Service des Eaux de Crésantignes" (voir registre des délibérations) !

 

"Le service des eaux [..] présente également un solde positif d'environ 30 000 €.

Cela faisait de nombreuses années que nous n'avions pas connu un tel résultat."

 

Tout ce pognon amassé, cela ferait presque chaud au cœur... si on en était SUR ! 

 

Réfléchissons ;-)

 

Début 2010, le solde disponible s'élevait à 15 000 € environ (budget 2009 du service des eaux).

 

Certes le maire a fait voter alors:

 

* le doublement du prix des abonnements qui sont passés de 5 à 10 € ce qui sur la base de 150 compteurs environ a permis une recette supplémentaire de… 750 €.

 

* l'augmentation de 10% du prix du m³ d'eau, qui a bondi de 1,10 € à 1,20 € d'où un supplément de recette prévisible de 1500 € (volume d'eau "vendu" : 15 000 m³ ; au fait quel est le volume des fuites = volume prélevé - volume vendu ?)

 

1 500 + 750 = 2 250 € de "bénef en plus"

généreusement octroyés par les buveurs d'eau.

 

Pas mal, pour un début mais pas de quoi provoquer la "culbute" du solde de 15 000 à 30 000 € annoncée triomphalement par le maire. Alors nouvelle question au maire : d'où vient l'argent qui a permis sur l'exercice 2010, ce mirobolant doublement du solde du budget du service des eaux ?

 

Publié dans Information communale

Commenter cet article