Conseil en vue....

Publié le par cresantignes.info

Conseil en vue....

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir ;-)

L'an passé, pas l'ombre d'une information n'avait transpiré concernant le compte administratif de la commune : rien à l'affichage, rien dans la presse. De toute évidence, ces choses là n'ont pas à être connues des... contribuables.

Historique du fond de roulement de la commune

L'excroissance monstrueuse du fond de roulement en 2012 est imputable aux 230 000 € d'emprunts prématurés signés par le maire pour sa salle des fêtes (délib. du 21 mai 2012). Pendant 6 mois, la commune a payé aux banques des intérêts pour un crédit qui ne se justifiait pas... si tôt. Les fonds perçus restèrent inemployés en caisse.

Coût des intérêts de juillet à décembre : 3414 € pour rien !! (voir note ci dessous)

Mais le maire (et son conseil) étaient pressés de signer, erreur d'autant plus préjudiciable pour les finances communales qu'à l'époque, le taux des prêts étaient à la baisse (il suffisait de lire la presse pour s'en convaincre !) et que RIEN ne pressait... sauf les banquiers.

Les taux négociés par le maire (rappel : 5,1% et 4,32 %) paraissent aujourd'hui bien trop élevés mais au sein du CM apparemment personne ne s'en soucie. C'est parti pour 20 ans ?

En 2013, le fond de roulement s'est bien évidemment effondré chutant de 313 000 € à 27 000 € et même si quelques subventions traînaient encore dans les tuyaux, le maire Blanchard a... augmenté les taux des impôts locaux, oubliant sinon ce qu'il avait promis, du moins ce qu'il avait toujours laissé entendre avant son élection. Lui et les siens se sont bien gardés de le crier sur les toits (de combien ont-ils augmenté ces taux ? demandez leur. Nous en reparlerons).

Les affaires budgétaires sont à l'ordre du jour du prochain CM.

Nous en diront-ils plus ? Y verrons nous plus clair ?

Conseil en vue....

Note :

Quelqu'un s'est-il aperçu des conséquences financières néfastes (rappel 3400 € pour rien) de ces emprunts engagés déraisonnablement bien trop tôt ? Toujours est-il que lors du CM suivant (4 juillet 2012), le maire fait voter au CM "le placement des fonds destinés à la construction de la salle socio-culturelle sur un compte à terme, suite au différé (sic) de l'utilisation de ceux-ci." Dans le registre, il est précisé que ce placement concerne la TOTALITÉ des 230 000 € et ce pour une durée de 4 mois, renouvelable !!

Le maire a emprunté de toute évidence 4 mois trop tôt, ces 230 000 €.  Ces fonds empruntés à environ 5%, il les place à ... à combien ? Les divers comptes rendus ecrits sont muets ! Lors de la présentation au CM, le maire a annoncé : "le placement c'est 005". Comprenne qui pourra !

Ecoutez : (durée 5 minutes)

Avez vous compris ce " zéro zéro cinq" du maire Blanchard ?? L'adjoint Dal Degan, calculatrice en main, ayant annoncé un gain de 115 € (par an ?), on peut supputer un taux de placement de 115 / 230 000 = 0,0005 = 0,05 %

soit "zéro virgule zéro cinq POUR CENT"....

A ce taux, pour cent euros placés, vous obtenez au bout d'un an 0,05 € soit 5 centimes !!

Le maire a emprunté aux banques 230 000 € à 5%  et comme il n'en avait pas l'usage immédiat, il les a placés pendant plusieurs mois à 0,05 % : 100 fois moins.

Une opération aberrante qui a coûté pour RIEN, 3400 euros aux contribuables créteignats.

Commenter cet article