Vendredi 25 avril 2014 vers 17heures devant l'entrée de la mairie de Crésantignes.

 

Blanchard : ça va ratus ?

Vaudez : ça veut dire quoi, ça monsieur ? qu'est ce que ça veut dire ratus ?

Blanchard : Rien

Vaudez : Ah bon

Blanchard : c'est toi Ratus (? peu audible)

Vaudez : Vous me tutoyez maintenant ?

Blanchard : Moi je t'emmerde.

Vaudez : Ah bon, pourquoi cela ?

Blanchard : Hein ?

Vaudez : et pourquoi vous m'insultez ?

Voix de femme s'adressant à un jeune enfant : XXX, vient.

Blanchard : Qu'est ce que tu veux ? Qu'est ce que tu veux lâ ?

Vaudez : ça suffit hein !

Blanchard : ça suffit, oui ! sale con

Vaudez : pfuuu

Blanchard : sale con

Vaudez : Pourquoi ça ?

Blanchard : Allez dégage.

Vaudez : J'ai pas à dégager, je suis sur une place publique

Blanchard : Hé, bin moi je t'emmerde

Vaudez : C'est tout ?

Blanchard : En plus… qu'est ce que tu veux ?

Vaudez : Je ne veux rien, je ne vous demande rien

Blanchard : Et bin ta gueule…. T'as compris. T'arrête d'insulter les gens par courrier

Vaudez : Je ne vous insulte pas monsieur.

Blanchard : T'as bien compris !

Si tu m'insultes

Si tu m'insultes (2ème fois)

Vaudez : Calmez vous hein.

Blanchard : Non

Vaudez : Calmez vous

Blanchard : Non

Vaudez : Il y a des témoins hein, je vous signale.

Blanchard : Et bin alors ! moi je vais en faire un témoin, moi

Vaudez : Pardon ?

Blanchard : Je vais t'en faire un témoin moi.

Vaudez : Témoin de quoi ?

Blanchard : Ouais, tu vas voir.

Casse toi.

Vaudez : Bon arrêtez de me suivre.

Blanchard : Moi, je t'emmerde.

Sonnerie des cloches (17 heures)