Les derniers échos... du petit dernier expédié le 22/12 (en bis)

Publié le par cresantignes.over-blog.com

Tout juste 20 minutes, c'est ce qui s'appelle expédier les affaires !!

Ouverte à 20 heures sonnantes, la dernière séance du CM a été close à 20h 20 selon le maire, 20h 23 selon moi . Encore un sujet de désaccord ;-)) 

 

Plus speed que not' maire, ya pas moyen de le faire : jugez en, le soir même à 21h10 comme l'atteste le document ci après, le compte rendu de la séance (sûrement préparé à l'avance ?) était affiché au panneau officiel de la mairie. Une question demeure : qu'a bien pu faire le maire Blanchard entre 20h20 et 21h10 ?

 

CM du 22 12 2010 Compte rendu affiché

   

A la question  posée ici même (cliquer sur ce lien pour relire l'article)

  "Quelle urgence peut, quinze jours après la réunion expédiée en 40 minutes le 8 décembre dernier, en justifier une nouvelle  dans un laps de temps aussi court ? "

le maire très "convaincant" a répondu à la fin du conseil :

"Bon vous avez fini ? [ les conseillers papotaient sur la communauté de communes NDLR ] Réunion très courte du fait que la déléguée m'a téléphoné que c'était pas marqué à l'ordre du jour du 8 décembre. Comme ils veulent avancer dans le projet, c'est pour ça que j'ai fait la réunion aujourd'hui."

Amen, comprenne qui pourra ! La déléguée par qui ? la déléguée pour quoi  ?? Mystère ! Et puis qui sont ces "ils" qui  veulent ??? Vous n'êtes pas clair Monsieur le Maire mais cela n'est pas surprenant : dans cette affaire du Béché, soyons clair,  vous n'avez jamais été clair.

 

Quant au 1er point de l'ordre du jour, "Autorisation de construire motivée sur la parcelle ZB 79" , il fut abordé ainsi par le maire :

"Comme je vous l'ai déjà dit -tout le monde le sait- le permis de construire de Monsieur Bosteaux a été refusé... a été annulé, je veux dire. Donc j'ai eu rendez vous avec la croix-redressee-DSC00023.JPGpersonne compétente et ON a concocté un petit... une délibération que je veux vous lire... que je vous propose."

Et c'est sur un ton jubilatoire qu'il a lu ce petit... ce petit quoi au fait ? cette délibération à rallonge (dont nous reparlerons plus tard, quand je pourrai le publier ;-).

 

Une fois de plus le maire a menti ; il n'a JAMAIS fait état lors d'une réunion du conseil municipal du jugement du tribunal administratif (un nom proscrit dans sa bouche). La commune était pourtant - de part la volonté expresse du maire- partie prenante dans la procédure. Elle a été explicitement une fois de plus DÉBOUTÉE de ses demandes. Les contribuables de Crésantignes n'ont-ils pas le droit de le savoir ? L'information faite, en public, lors des conseils et transcrite sur le registre, sert à informer non pas seulement les "copains de la bande" mais l'ensemble de la population. Il est vrai  qu'il est plus important (et facile surtout) de dire et de faire figurer au registre que "les guirlandes et les décorations pour les fêtes de fin d'année ont été posées le 11/12/10" que de faire connaitre que le maire dans une vilaine affaire de foncier où il aurait sûrement des comptes à rendre vient une fois de plus de conduire la commune à un lamentable fiasco. Au fait, gens bien informés du conseil , qui va payer l'avocat ?

Publié dans Information communale

Commenter cet article

n 08/01/2011 14:35


je veu la suite de lhistoire


cresantignes.over-blog.com 17/01/2011 22:47



Elle va venir, soyez en sûr(e) mais depuis qu'un "brave homme" m'a agressé dans le village, c'est une fois de plus moi qui ai des ennuis avec les gendarmes et la justice... parce que j'ai
osé enregistrer sur mon dictaphone les insultes, les menaces et le bruit des gifles de ce voyou qui bien sûr nie m'avoir frappé !! je suis un dangereux criminel qui a agressé son agresseur avec
un objet con(t)fondant : un enregistreur ;-))