Le conseil municipal du jeudi 24 mars... 1ère partie

Publié le par cresantignes.over-blog.com

Comme si vous y étiez... écoutez bien :-))
 
Le maire Blanchard et ses conseillers font semblant d'aborder les points successifs de l'ordre du jour...  alors qu'au cours de la réunion (confidentielle... ne le répétez pas) qui s'est tenue juste avant, ils ont déjà tout décidé. C'est cela qu'ils appellent : délibérer.
 
Dans cette première partie (20 min):
 
* le maire se fait attribuer les pleins pouvoirs pour négocier et signer seul, les marchés jusqu'à hauteur de 600 000 € (ce qui d'après lui devrait suffire pour le marché de la salle des fêtes).
 
* le maire fait le point concernant les dossiers  de
 
a) l'église
Une expertise à 4500 €, Groupama qui prend en charge les fantaisies judiciaires du maire (voir plus loin) mais pas l'entretien des églises vétustes, une étude à 3500 € pour simplement chiffrer  les travaux à envisager... pas même un ordre de grandeur de ce montant ! En attendant des jours meilleurs, le maire propose de mettre du plâtre et de tendre des fils...
 
b) la salle des fêtes
En pleine campagne électorale, le maire jette le discrédit sur le conseil régional (de gauche ?), qui accorde quand même 82 000 € (19% du PHT) (et l'espoir demeure qu'il fasse mieux ) pour ce projet alors que le conseil général (de droite) n'en promet que 60 000 (14% du PHT). Subtil !! 
 
c) le réseau d'eau
Le maire Blanchard fait trainer cela depuis 2008 mais bien sûr c'est le syndicat des eaux qui est en cause.... 60 % des branchements/compteurs "en plomb" sont à changer, non pas de par la volonté de conseillers municipaux comme l'a dit le maire lors de ses voeux, mais parce que la loi sur l'eau du début du siècle l'exige avant 2013. En plus de 10 ans, rien n'a été fait ! Ordre de grandeur : ça va couter combien cette plaisanterie ?
  A vendre ;-)
* le maire convainc les conseillers de vendre 18 m² du territoire communal à un particulier. Le problème est de savoir à quel prix ? On y apprend de la bouche du maire, que le prix du m² de terrain constructible à Crésantignes varie de 30 à 35 € (du m²). 
Belle  envolée... en 5 ans !! Dommage qu'en 2006, le maire ait bradé (moralement et  financièrement) 3900 m² de terrain communal à... 10 € du m² . L'heureux acheteur (qui contrairement à ce que raconte le maire n'a pris aucun risque financier) a donc réalisé une fameuse affaire ( Dominique Blanchard aussi d'ailleurs)  mais la commune qui a du ensuite FINANCER tous les travaux pour rendre ce secteur du Béché constructible... en a fait une bien MAUVAISE. Mais c'est bien connu : pour que certains fassent de "bonnes" affaires, il faut que d'autres en fassent de mauvaises.
 
Mais laissons les le causer... (cliquer ci dessous sur le triangle blanc du carré vert pour LECTURE)
 

Commenter cet article