Entre Autres Urgences... municipales.

Publié le par cresantignes.over-blog.com

Histoire d'eau.... plombée.

 

Après le présent de Nogent et de Javernant (voir les articles précédents), faisons un petit voyage dans le passé, à Bar sur Seine où en 2007 l'élimination des branchements en plomb battait son plein.

L'article de Libération Champagne date de décembre 2007. Il est fort bien documenté et montre comment la municipalité de Bar sur Seine avait alors fort judicieusement combiné l'élimination des branchements en plomb avec une réhabilitation globale du réseau d'eau potable (changement de canalisation avec augmentation de section, transfert des nouveaux compteurs en dehors des propriétés...).

EAU-PB-2007-Bar-02.jpg 

C’était en 2007… et à Bar sur Seine.

 

A Crésantignes, cette année là, le maire Blanchard I sans nul doute au courant des nouvelles dispositions de la Loi, déclarait dans une délibération (séance du 24 septembre 2007) avoir « demandé au Syndicat Départemental des Eaux de l’Aube un mémoire technique concernant un éventuel renforcement du réseau de distribution en eau potable ».

 

Le réseau existant y était ainsi décrit :

« …celui-ci est composé principalement de canalisations en fonte datant des années 1910 […]. Les canalisations en fonte sont cassantes et de nombreuses fuites apparaissent régulièrement. Il faudrait donc renforcer (sic) l’ensemble des canalisations en fonte ce qui permettrait également le remplacement des branchements individuels (dont certains sont en plomb) ».

 

Beau programme que le compte rendu du CM paru dans la presse, "résumait" ainsi :

Le CM « étudie [...] le projet de réhabilitation des conduites du réseau sur la commune ».

Ce qui m’avait fait écrire à propos de ce compte rendu : il est des cas où "rien" est plus honnête que "si peu" car le même jour, dans la délibération juste en dessous, le maire et ses conseillers avaient décidé « après en avoir délibéré et vu l’importance du coût des travaux » de REFLECHIR… et donc discrètement de ne rien faire.

 

En 2008, j’avais révélé publiquement l’importance de ces travaux, en particulier leur coût : 600 000 €. Mais trop occupé à me faire condamner en m'accusant de violences (la porte claquée !!) que je n'avais pas commises mais aussi à se faire réélire, sans étiquette (il a depuis les dernières cantonales fait un spectaculaire « coming out ») et surtout sans programme, le maire ne s’est bien sûr surtout pas expliqué sur ce projet avorté et sur son financement « éventuel »…futur, futur, futuuuuuur...

 

Quatre années ont passé et à ce jour RIEN n’a été fait. A en croire les voeux 2011 du maire Blanchard II , ils réfléchissent encore... écoutez mais rappelez vous eu égard à la 1ère solution évoquée avec condescendence que le prix du m³ d'eau a déjà, sans effet sur les branchements en plomb et le réseau en fonte, augmenté de 20% en 2 ans.  

 

 

Quant à l'autre solution (elle a la faveur de not' bon maire) : "procéder par étapes COMME LA COMMUNE LE FAIT ACTUELLEMENT"  force est de constater que la première étape, qui consiste à ne RIEN faire, dure déjà depuis plus de 4 ans.

 

Chiche, on attend un "rapport d'étape" au prochain CM : Monsieur le maire, combien de branchements en plomb de changés depuis 2007 ?  

.

Commenter cet article