EAU : Combien reste-t-il encore de branchements au plomb ?

Publié le par cresantignes.info

 

Depuis 2 jours, le Syndicat des Eaux de l'Aube s'active rue principale dans "le bas du village" (selon l'expression du maire).

 

Pelle-floutee-recadree-BLOG-DSC00085.jpg

 

Que nous vaut un tel déploiement "syndical" ? Le maire Blanchard a commandé le changement de 6 branchements en plomb. Il n'en restera bientôt plus qu'une soixantaine à changer avant décembre... de cette année 2013 :-(( 

 

Quelques rappels historiques

Mai 2012   

Lors du CM du 21 mai 2012, il n'avait fallu que 2 minutes pour décider d'un emprunt  de
12 000 € pour le service communal des eaux . Pourquoi un tel emprunt ? Ce n'est pas le compte rendu affiché en mairie qui a pu alors nous renseigner... objectivement  :

"Le CM décide de contracter un emprunt de 12 000 € pour le financement du remplacement des branchements en plomb (ruelle du Béché)".

 

Tu parles, Charles ! Le montant du devis pour changer les 4 branchements en plomb de la ruelle du Béché n'était que de 4 100 € TTC, alors pourquoi 12 000 € ?

 

Selon les propos du maire en réunion, cet argent emprunté (à quel taux ?) devait servir également :

* à financer le changement d'une pompe (coût : 1 500€, une pécadille)

* et, on croit rêver, à "faire peut-être 8 ou 9 remplacements de branchements" !! Tiens tiens, l'idée de devoir se remuer un peu sur ce dossier négligé des branchements en plomb (67 à peu près subsistaient encore) avait-elle fait son chemin chez le maire ? Pas vraiment puisque comme il l'avait révélé, l'idée n'était pas de lui :

"Le trésorier m'a conseillé de voter un petit peu plus d'emprunt et de faire un peu plus de remplacements de branchements." Il est à 100% ;-)), de bon conseil cet homme là... s'il avait pu avoir une aussi géniale idée pour financer la soixantaine de branchements délaissés et conseiller le maire pour qu'il obtienne une subvention...  

 

Comparé au montant de 338 000 € inscrit au primitif 2012, relatif à l'emprunt décidé le même jour pour la Salle , 12 000 € c'était tout petit ! De plus ce petit emprunt était à terme... tout court : 4 ans (merci à M. Lorne d'avoir posé la question car comme pour l'annuité et le taux, on avait bien failli ne pas savoir !). On pouvait dès lors, se poser des questions sur le budget du service des eaux qui ne permettait apparemment  plus (?) d'autofinancer d'aussi "modestes" dépenses et oblige à payer des intérêts à la banque...

[ce texte est extrait de l'article paru sur ce blog sous le titre : Service des eaux, recours à l'emprunt.

Pour accéder à cet article de mai 2012, cliquer ici]

 

Sortie de route 

 

Du point de vue de la compréhension des équilibres budgétaires communaux, la multiplication des "petits emprunts" (PVR, eau...) qui fleurissent à l'abri des "gros", requiert un regain d'explication et de transparence : où en est la commune ?

 

Sans illusion sur la prise en compte de cette suggestion, les conseillers devraient exiger du maire un tableau exhaustif et complet de TOUS les emprunts en cours. Un état de ces emprunts au 31/12/2012 serait tout aussi IMPORTANT que la vérité sur le compte administratif communal des années passées (2010 mensonger, 2011 jamais publié, que nous réserve 2012 ?).

 

Septembre 2012  

 

Le registre des délibérations mentionne la décision suivante (CM du 26 septembre 2012):

"Syndicat des eaux : un devis est demandé pour le changement de six branchements en plomb."

On notera :

* qu'il aura fallu 5 mois pour que le CM prenne la décision de demander un... "devis" et

* que le nombre de branchements -"peut-être 8 ou 9"  avait dit le maire en mai- a été revu.... à la baisse. 

 

Octobre 2012

Le 25 octobre,  le maire Blanchard fera "approuver le devis de réfection de six branchements en plomb rue principale moyennant la somme de 8 193,80 € TTC". Soit 6851 € hors taxes.... cela fait du 1 100 € HT par branchement et rappelons le, il en reste une soixantaine à changer !!

Si j'ai bien compris, ces travaux, s'il ne sont pas globalisés, ne peuvent être subventionnés. La presse (3 octobre 2012) avait annoncé qu'à Sainte Savine, l'Agence de l'eau Seine Normandie subventionnerait à hauteur de 50 % la suppression des branchements en plomb.

EAU-Pb-Ste-Savine.jpg

 

Si une telle possibilité de subvention existe (?) pour le service des eaux en régie de Crésantignes, l'entêtement du maire et du conseil à faire durer le plaisir serait, au delà d'une faute sanitaire, une stupéfiante aberration financière. Allez, on veut savoir. L'argent des contribuables et des clients du service des eaux, c'est le NOTRE :-((. 

 

Dans la foulée de cette approbation du changement de 6 nouveaux branchements, le CM a reporté une fois de plus aux calendes grecques, l'étude globale de l'état de notre réseau d'eau centenaire. Z'ont raison,  vaut mieux pas savoir.DSC00083.JPG

D'ailleurs manifestement, les gens qui s'expriment en CM, ne voient pas l'utilité d'une telle étude et mettent en cause le coût de sa réalisation annoncé par le Syndicat des Eaux de l'Aube (7535 €).

A ce propos en décembre 2011 (!) s'agissant alors du "projet" de changement de 4 branchements ruelle du Béché (4 100 € TTC, prix Syndicat des eaux), le maire avait dit qu'il allait demander un autre devis à une "entreprise privée", précisant même : "Veolia c'est eux qui font Bar sur Seine". Le résultat de cette démarche n'a jamais été dévoilé. Pourquoi ? Quel était-il ??

 

Ecoutez ce qui s'est dit le 25 octobre  2012... à propos des travaux aujourd'hui en cours.

 

Extrait de l'enregistrement audio du conseil municipal

du 25 octobre 2012

(inédit ;-)) 

(durée environ 6 minutes) 

 Pour découvrir l'usage du magnétophone ci dessus, cliquez ici.

  

 

   

 

Publié dans Actualité communale

Commenter cet article